Cher Sénégal

Cher Sénégal,

J’aime mon pays. J’aime être sénégalaise. J’aime ma culture. J’aime les plages, la nourriture, les gens, l’atmosphère, les sensations, tout.

C’est la condition préalable à cette conversation que je vais avoir avec moi-même et avec vous tous. C’est nécessaire parce que j’ai besoin que vous compreniez que les critiques et les observations que je vais faire ci-après ne sont pas fondées sur la haine ou le dégoût pour mon pays. Elles sont plutôt ancrées dans la déception et l’espoir. Déception dans l’état actuel des choses et espoir que cela pourra changer dans un avenir proche… et que cela restera ainsi.

Le Sénégal est un pays riche en culture, en histoire et en substance! Pour un si petit pays, il y a de bonnes raisons de s’y intéresser. Il est souvent loué pour être un pays sûr pour les touristes, pour sa démocratie stable et pour ses paysages parmi les plus beaux du monde. Et à ce propos, je dirai que nos plages sont assez incroyables et que la vie au Sénégal s’accompagne d’une certaine quiétude.

Mais avec tout cela, il y a place à l’amélioration. Alors aujourd’hui, je ne vais pas me plaindre ou critiquer juste pour le plaisir de râler. Non. Je parle tout haut des choses qui me frustrent par rapport à mon pays bien-aimé et j’espère que cela passera. Dans une prochaine rubrique, je parlerai strictement des aspects positifs de mon pays. Il y a des innovateurs, des ingénieurs, des médecins, des hommes et des femmes de famille, des étudiants brillants, des entrepreneurs, des talents en pleine ascension, et bien d’autres choses encore que je vais aborder! Ce qui m’amène précisément à l’objet de cette contribution! Je dois faire des recherches pour le trouver. C’est difficile à trouver et ce n’est pas publié. Il n’y a pas de mesures d’incitation.

Le problème que j’ai avec mon pays bien-aimé aujourd’hui est que trop de futilité est mise en avant. C’est a un point que les jeunes ne peuvent pas aspirer à être autre chose que des personnes à la recherche du “buzz” sur leur écran de télévision ou de téléphone. On les incite à être médiocres, à ne pas travailler dur et réussir quand même.  Et pour un pays en développement, rien n’est plus dangereux que cela.

Sur les écrans de télévision et de téléphone, comme je l’ai mentionné, vous verrez la dernière danse, la dernière chanson, le dernier “défi” et la dernière superstar. La compétence qui se cache derrière ces choses reste à voir. Je ne veux pas critiquer aveuglément, mais à mon humble avis, je pense que nos priorités sont un peu mal alignées. Nous devons prendre un peu de recul et réfléchir réellement, en tant que nation, à ce que nous voulons pour nous-mêmes, pour nos enfants et pour leurs enfants. Que doit-on à notre pays?

Je n’essaie pas d’être pessimiste. Je vous le promets. C’est juste difficile de négliger ces choses quand je ne vois pas le potentiel de notre peuple à travers les séries, les films, les nouvelles et les publications quotidiennes! Tout ce que je vois, c’est de la nouvelle danse: ceci et cela, c’est la présomption que cette personne sort avec un tel ou un tel. Cela nous mène où?

Je vais me faire l’avocat du diable pendant une minute et dire que nous ne vivons pas en 1820. Nous sommes en 2020 et les temps ont changé. Les tendances doivent suivre le temps. Mais je dirai aussi ceci : le développement ne se démode jamais. Nous pouvons toujours faire des choses étonnantes pour faire avancer notre pays et l’intérêt des gens.

Il est temps d’arrêter de se préoccuper de choses bénignes et de réfléchir longuement et profondément à ce que nous devons à notre pays et à ce que notre pays nous doit ! Nous sommes lésés sur tous les fronts et il est temps que nous nous réveillions et que nous défiions le statu quo. Nous avons tous un rôle à jouer et je vais personnellement poursuivre mes efforts en apprenant davantage de choses (positives) et en les partageant avec le monde. En outre, je ferai tout ce qui est possible, à court et à long terme, pour me battre pour le développement de mon pays. 

Je déteste mettre les problèmes sur le tapis plutôt que les solutions. C’est pourquoi je me suis fixée des objectifs. Je vous dois tout ce commentaire sur les choses positives qui se passent au Sénégal aujourd’hui. Je me dois également de vous faire part de quelques éléments tactiques et concrets qui contribueront à la lutte. Je vous invite tous à vous joindre à moi. Faites ce que vous pouvez et participez.

Le Sénégal est un beau pays et je sais que je ne suis pas la seule à vouloir voir son plein potentiel se réaliser.

Avec toutes mes amitiés,

Aïda

One Reply to “Cher Sénégal”

  1. nickyab says:

    Merci Aïda de partager ton point de vue sur le Sénégal, un pays où je ne suis pas allée mais j’espère bien m’y rendre un jour. A bientôt PS Retrouve moi sur mon blog anglais aussi https://twittersanonymous.wordpress.com/

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.
%d bloggers like this: