KBF a dit … Un roi n’est pas loyal

Quand j’ai sondé mes amis des médias sociaux pour énumérer les caractéristiques d’un bon leader, j’ai obtenu les résultats comme ceci :

  • Qui sait écouter
  • Quelqu’un ayant de l’empathie
  • Quelqu’un qui est honnête, ouvert d’esprit et qui a du courage 
  • Quelqu’un qui sait motiver une équipe
  • Quelqu’un qui n’a pas toujours besoin d’être à la tête des personnes qu’il sert
  • Quelqu’un d’altruiste
  • Quelqu’un qui a le courage et le pouvoir de se battre pour les générations actuelles et futures 
  • Un mentor, un coach et un leader-serviteur
  • Quelqu’un de charismatique
  • Quelqu’un de loyal !

Ce dernier m’a marqué parce que ce post est consacré à l’expression “Buur du mbokk” de Kocc Barma ! Traduit approximativement, cela signifie qu’un roi n’est pas loyal !

Alors, pourquoi Kocc Barma a-t-il dit ça ? Un leader est techniquement un roi, sans le contexte royal. En fin de compte, ils sont tous les deux des leaders, alors comment devrions-nous penser à cela ? Comment puis-je concilier tous les attributs positifs de mes charmants amis énumérés ci-dessus avec cette affirmation audacieuse selon laquelle les dirigeants ne sont essentiellement pas loyaux ? Hmmm…

Je donnerai ci-dessous des exemples de bons et de mauvais dirigeants, ainsi que des opinions de recherche, et je verrai si je peux concilier tout cela dans ma tête. Restez avec moi.

Nelson Mandela –Ancien président Sud-Africain (1994 – 1999)

Je n’ai jamais entendu dire que cet homme n’est pas un grand leader. Je veux dire, allez ! C’est Nelson Mandela.

Militant des droits sociaux. 
Philanthrope.
Politician.
Nobel Prix de la Paix.

Il a travaillé dur pour démanteler le système de l’apartheid qui a tourmenté l’Afrique du Sud et a passé 27 ans en prison pour des « délits politiques ». Cela ressemble beaucoup à un leadership de service pour moi. Je ne peux dire assez de bonnes choses sur lui. Juste un Grand Merci.

Patrice Lumumba – Leader Indépendantiste et Homme Politique Congolais (1960)

La République du Congo a de nombreux remerciements à adresser à Lumumba. Il a joué un rôle important dans la transformation du Congo, qui est passé du statut de colonie de la Belgique à celui de république indépendante. Il a payé de sa vie ses efforts et ses accomplissements, brutalement assassiné avec d’autres révolutionnaires. À la fin, même ses ennemis l’ont reconnu comme un “héros national”.

Kwame Nkrumah – Leader de l’Indépendance et Ancien Président du Ghana (1957)

Nkrumah a été le premier «Premier ministre» et Président du Ghana. Il a conduit le Ghana à être le premier pays d’Afrique subsaharienne à obtenir son indépendance en 1957. La Gold Coast (Ghana) a eu la chance d’avoir un leader comme Nkrumah, qui était un visionnaire, un combattant, et un révolutionnaire. Il n’a pas gagné le nom Osagyefo (Rédempteur) sans raison.

Robert Mugabe – Ancien Président du Zimbabwe (1987 – 2017)

Faisons un peu de calcul. 2017 – 1987 = 30. 30 ans est une longue période pour être Président. Il est passé d’icône de l’indépendance à leader totalitaire…

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (alias Le Boss) –Président de la Guinée équatoriale (1979 – Aujourd’hui)

Il a été désigné comme le leader le plus cruel de la planète. On disait qu’un roi n’est pas loyal et cet homme l’a incarné. Il a renversé son propre oncle, Francisco Macías Nguema, en 1979 lors d’un coup d’État sanglant et a refusé de partir… pour toujours. Il a été accusé d’abus de pouvoir, de torture de ses adversaires, et voyez-vous, même de cannibalisme ! On dit qu’il mange la chair de ses opposants pour gagner du pouvoir. C’est tout simplement choquant et tout cela est si triste pour un petit pays producteur de pétrole comme la Guinée équatoriale. Je commence vraiment à penser que cette malédiction du pétrole est plus dangereuse qu’on ne le croit.

Macky Sall – Président du Sénégal (2012 – Aujourd’hui)

Sall a donc commencé comme premier ministre de l’ancien président Abdoulaye Wade et s’est séparé pour former son propre parti en 2008. Il n’y a rien de mal à cela, c’est cool. Il l’a défié aux élections de 2012 et a gagné (c’était une bonne chose que Wade ait été écarté du pouvoir et empêché d’avoir un troisième mandat). En attendant 2020, Sall essaie de faire la même chose (le palmarès) et oh aussi, juste un tas d’autres choses qui ne servent pas l’intérêt du peuple sénégalais. Il est devenu ce qu’il prétendait avoir combattu auparavant. Faites en sorte que cela ait un sens.

Donald Trump – Président des États-Unis d’Amérique (2017 – Aujourd’hui)

Je ne vais même pas descendre dans ce trou à rats. Je ne fais que prier.

———

Bon auditeur. Empathique. Savoir quand il faut suivre. Altruiste. Charismatique. Courageux. Servant-leader. Loyal.

Remarquez que tous ces dirigeants sont des hommes. Je l’ai fait exprès et je disséquerai cette dynamique un autre jour, mais maintenant, restons sur le sujet et disons simplement WOW ! Nous avons toutes sortes de “styles” de leadership ici et on peut dire sans risque de se tromper qu’il n’y a pas de recette magique pour bien faire les choses, mais je peux dire que ce n’est pas bien de les faire en opprimant vos électeurs ; ce n’est pas bien de les faire en outrepassant vos droits et votre pouvoir ; ce n’est pas bien de les faire en abusant de votre accueil. Un bon dirigeant, entre autres choses, sait quand il est temps de partir !

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s