ROSE – « Jigéén dafa wara ànd ak dallu ak teey » (Une femme devrait être posée)

SEYNABOU: Est-ce que tu penses qu’il est possible d’aimer deux personnes en même temps?

ROSE: Peut-être. Je ne sais pas.

SEYNABOU: C’est juste que – il m’a dit beaucoup de choses. Je ne sais plus ce que je dois croire.

ROSE: Ben, tu dois faire confiance à ton instinct.

SEYNABOU: Je l’aime tellement, mais je ne lui fais pas confiance. Il revient toujours sur sa parole.

ROSE: Laisse-moi te demander ceci: quand as-tu appris qu’il était marié?

SEYNABOU: À notre premier rendez-vous.

ROSE: Et cela ne t’a pas empêché de commencer une relation avec lui?

SEYNABOU: Non, car de nos jours, nous voulons toutes nous marier. Je ne voyais pas cela comme un problème. Et honnêtement, j’ai aimé qu’il soit si direct à ce sujet. Je ne l’ai même pas demandé ; il m’a dit volontairement.

ROSE: Et qu’est-ce qui t’a maintenue pendant tout ce temps-là – tout au long de la relation?

SEYNABOU: Il sait dire toutes les bonnes choses. Même après m’avoir énervée et que je perds tout espoir, il revient avec les promesses les plus grandioses et je retombe dans ses bras.

ROSE: Cela semble familier. Nous avons toutes été dans cette situation.

SEYNABOU: Que penses-tu que je devrais faire?

ROSE: Je ne peux pas répondre à cette question car je ne sais pas ce que tu penses de lui, vraiment. Il n’y a que toi qui sais. Mais je te conseillerais d’être aussi égoïste qu’il est. Tu vois, ma situation est un peu différente. J’ai une famille et des enfants en charge et je dois leur montrer un bon exemple. Je ne peux pas prendre de décisions justes pour de moi.

SEYNABOU: Je pense que c’est ce qui fait que tu es capable de rester tellement dallu te teey (détendue et posée). Tu as quelque chose à vivre. Je sens que Laye est ma seule raison de vivre parfois. Je n’ai pas de mère et je n’ai pas de père. Je me sens seule et il comble ce vide. Donc, peu importe la gravité de la situation, on a l’impression que c’est mieux que d’être seule.

ROSE: Je peux comprendre ce que tu peux ressentir comme ça. Mais prends un peu de recul et réfléchis à ta vie avant de le connaître. Quelles étaient tes ambitions et que vivais-tu à l’époque ? Tu ne peux pas te perdre dans cette recherche de romance et d’amour. Prends exemple sur moi ; après 10 ans de mariage, je peux dire que l’amour n’est qu’un élément de cette histoire. Le respect est tout aussi important. Pose-toi la question de savoir si on te respecte.

SEYNABOU: Tu as raison. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Je l’aime.

ROSE: Écoute, je ne peux tenir cette conversation plusieurs fois. Je le dis parce que je me soucie – tu dois prendre une décision de santé mentale à un moment donné. Tu veux rester sur cette montagne russe d’amour avec ses hauts et ses bas impulsifs ou tu veux voir les autres possibilités qui s’offrent à toi? Ce n’est pas une décision simple, mais tu dois être honnête avec toi-même.

SEYNABOU: Comment gères-tu les difficultés de la vie? Je suis sûre que tu as déjà été à ma place.

ROSE: Je ne maîtrise pas toute la situation, comme certains peuvent le penser. Je pleure beaucoup. Je perds parfois l’espoir. Je me questionne et me demande pourquoi je n’ai pas emprunté un chemin différent ni pris une décision qui m’a été bénéfique de temps en temps. Mais ensuite je me rends compte que tout est temporaire. La vie est temporaire et pour moi rien ne vaut la peine de plonger dans une forte dépression, surtout lorsque des enfants en dépendent chaque jour. Je n’ai d’autre choix que de continuer.

SEYNABOU: Tu sais, tu me donnes beaucoup de conseils, mais il semble que tu as beaucoup de choses à déballer.

ROSE: Je ne le nie pas. Mais je n’ai pas trouvé le temps honnêtement.

SEYNABOU: Dans ce cas, tu ne peux pas me donner l’impression que c’est si simple de prendre une décision non plus. Peut-être que je n’ai pas trouvé le temps non plus.

ROSE: Tu as raison. Mais que faire ?

SEYNABOU: C’est compliqué. J’aimerais connaître les réponses dont nous avons besoin.

ROSE: Je suis d’accord.

SEYNABOU: Merde, quelle heure est-il!? Nous discutons depuis très longtemps.

ROSE: Il est 18h30.

SEYNABOU: Laye sera à la maison dans une minute! Je dois finir de faire le dîner.

ROSE: Je vais te laisser faire. Tu sais, ce n’est jamais facile de te laisser passer tes deux jours avec lui.

SEYNABOU: Je suppose que nous sommes dans le même bateau. Je pleure tous les soirs quand il est dans ta chambre.

ROSE: Tu penses qu’il a déjà pleuré?

SEYNABOU: Seulement quand nous avons tous les deux nos règles en même temps! Haha!

ROSE: Triste mais tu as probablement raison. Que faisons-nous exactement ici?

SEYNABOU: Tu me dis quand tu auras compris. En attendant, je vais finir mon dîner et envisager une thérapie pour faire face à mes dépendances vis-à-vis d’un homme qui ne peut pas être à moi à 100%.

ROSE: Au moins, tu avais le choix depuis le début …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.
%d bloggers like this: