YANDÉ – « Jigéén dafa wara gàtt tànk » (Une femme ne devrait pas errer partout)

Elle pleure depuis des heures et je ne sais pas comment la faire arrêter de pleurer. Je viens de m’asseoir ici et je me demande quel devrait être ma prochaine action.

Yande est ma fille âgée de 17 ans et je l’élève tout seul depuis plusieurs années maintenant. Sa mère nous a quittés par la suite… bon, la raison derrière cela est une autre longue histoire. Malheureusement, je commence à comprendre que son absence a de plus en plus d’impact au fur et à mesure que Yande grandit. Il y a juste certaines choses que je ne sais pas comment gérer, avec une adolescente qui découvre son identité, au moment où je me bats avec la mienne. Mais une chose est sûre, j’ai développé une forte relation avec elle. Je ne sais peut-être pas comment gérer tout ça, mais je suis sûr de pouvoir toujours lui procurer une épaule sur laquelle elle peut venir pleurer, d’être cette personne qui l’écouterait, et quelqu’un qui partagerait ses leçons apprises. Je me suis assuré d’être tout autant son ami que son père.

Papa: Yande, arrête de pleurer. Assieds-toi et parle-moi.

Yande: Je me sens si bête!

C’est la première chose qu’elle ait dite depuis deux heures que je suis assis dans sa chambre – alors c’est un début. J’étais super inquiet.

Papa: Que s’est-il passé? Je ne peux pas t’aider si tu ne me parles pas.

Yande me regarde et dit très lentement les mots qui l’étouffaient depuis tout ce temps.

Yande: Je suis… enceinte.

Je suis perplexe. Je ne sais pas si je l’avais bien entendue alors je reste silencieux un instant.

Papa: Yande, redresse-toi et regarde-moi. Qu’est-ce que tu as dit ?

Immédiatement, les larmes qui s’étaient apaisées momentanément étaient de retour et elle se mit à beugler.

Papa: Non, non, aller. Parle – as-tu dit que tu étais enceinte ?

Elle continue à pleurer et j’ai senti la pièce s’assombrir. Je ne savais pas quoi dire ensuite.

Yande: Je suis vraiment désolée! S’il te plaît, ne me déteste pas.

Papa: Je ne te déteste pas. Je suis en colère. J’ai juste besoin que tu m’expliques ce qui s’est passé.

Elle pleure toujours de manière incontrôlable. Je commence à perdre patience.

Papa: Je vais sortir. Ressaisis-toi et viens me parler quand tu auras fini de pleurer.

Je claque sa porte et me dirige vers la sortie.

Merde!

Je commence à faire des cent pas dans la véranda en me demandant ce qui n’allait pas… ce qui n’allait pas. Je lui ai tout donné pour m’assurer qu’elle n’aurait jamais besoin de quoi que ce soit – jamais ! Merde ! Je vais faire un tour dans le quartier pour éclaircir mes pensées.

Et si elle avait été violée ? Avait-elle un petit ami tout ce temps et je ne savais pas ? Qu’est-ce qu’elle en sait même du sexe ? Je ne pouvais pas savoir par où commencer. Je ne sais pas quoi faire et je ne sais pas quoi dire. Je décide de rentrer chez moi et de faire face à la situation – je dois comprendre ce qui s’est passé et décider à partir de là.

J’ouvre la porte d’entrée et vois Yande assise sur le canapé en m’attendant. J’ai une horrible sensation en regardant ma petite princesse, effrayée et inquiète. L’émotion monte sur moi alors que je me dirige vers le salon pour la rejoindre. Je suis en colère du fait qu’elle s’est mise dans ce pétrin. Furieux d’avoir échoué en tant que père. Inquiet parce que je sais que je ne suis pas tout à fait équipé pour l’aider à surmonter cela, mais je n’avais pas le choix. Et finalement, soulagé qu’elle soit venue me voir malgré le désagrément de la situation. C’est un domaine dans lequel je n’ai pas complètement échoué : j’ai toujours ce lien avec ma princesse. En toute honnêteté, je me sens probablement plus effrayé et inquiet qu’elle ait raison maintenant. Vous n’êtes jamais préparé à ce genre de conversation. Je m’assieds, les mains tremblantes.

Yande: Pour commencer je veux juste dire que je suis vraiment désolée. Je ne pourrai jamais trop m’excuser et j’ai tellement honte d’être assise devant toi en ce moment. Je ne sais même pas quoi dire. Je suis désolée papa, pardonne-moi s’il te plaît. Je sais probablement que tu me détes…

Papa: Yande, arrête. Je ne sais pas quoi dire non plus. Mais je voudrais que tu me racontes tout depuis le début.

Yande prend une profonde inspiration et commence à expliquer.

Yande: Eh bien, il y a ce garçon que je vois depuis quelques mois maintenant. Je te jure que j’avais l’intention de te le présenter mais j’attendais le bon moment. Tout s’est passé très vite… Je suppose que je viens de perdre le contrôle. [Pause] D’accord, je vais recommencer. Il s’appelle Pape. Il fréquente mon école et est dans la même classe que moi.

J’écoutais attentivement et silencieusement – j’ai besoin d’en savoir plus.

Yande: Nous nous aimons vraiment beaucoup – nous sommes amoureux. Il sait pour le bébé.

J’ai perdu mon souffle en entendant ma fille de 17 ans parlait de choses auxquelles je ne pensais même pas qu’elle pouvait avoir dans son esprit.

Papa: Doucement. Quand as-tu commencé à voir ce garçon ?

Yande: Il y a quelques mois. Mais ça a vraiment repris cette année scolaire… Ce n’est pas un méchant papa, mes notes sont toujours bonnes et… bon je m’arrête. Je sais que rien ne justifie mon comportement.

Papa: Tu as raison. Il n’y a pas de justification. Yande, tu as 17 ans. Et lui c’est toujours un garçon. Je t’ai envoyée à l’école pour faire des études, mais pas pour être la petite amie de quelqu’un et surtout pas tomber enceinte ! Qu’est-ce que tu pensais ?

Yande: Je n’ai pas pensé… je suis désolée. Nous ne l’avons pas fait exprès, je te le jure. C’était une erreur honnête – Juste une fois ! J’avais tellement peur et nous nous sommes promis de ne rien faire d’autre. Je ne suis pas une mauvaise personne papa et voilà 7 semaines plus tard, je découvre que je suis enceinte ?! Et tu ne l’as même pas rencontré ! Comment puis-je être si stupide ?!

Papa : Vas-y doucement ma fille. Tu n’es pas stupide. Tu viens juste de prendre des décisions stupides.

Yande: Papa, aide-moi. J’ai tellement peur.

Papa: Moi aussi. Je pensais que nous avions de bonnes relations à un point où tu ne me cacherais de telles choses. Tu le vois depuis des mois et je n’étais même pas au courant.

Yande: Je sais papa mais je ne savais tout simplement pas comment en parler. Je me sentais… bizarre à chaque fois que je voulais l’amener ici.

Papa: Ben, j’aurais préféré que tu le fasses pour que je puisse te donner un conseil. Tu es encore jeune et je sais que tu vas avoir des sentiments, mais c’est une période très fragile pour toi. Tu vas avoir l’impression d’avoir tout compris, mais ce n’est pas le cas. Et tu seras dans cette situation pendant un moment. Chérie, les relations ne sont pas faites pour les esprits faibles ou légers.

Yande me regarde avec les yeux les plus inquisiteurs, remplis de larmes – avec un désir ardent. C’est comme si c’était une information qu’elle aurait souhaité avoir demandée avant que tout cela ne se produise. À ce moment-là, je savais qu’il était temps d’éduquer ma fille.

Papa : Ma petite fille, nous allons avoir beaucoup plus de ces conversations. J’ai besoin de rencontrer ce garçon et ses parents. Tu nous as mis dans un énorme désordre et je vais devoir le nettoyer. Tu vas vraiment avoir besoin de te préparer à des leçons de vie difficiles. Parfois, nous prenons des décisions qui nous tiennent à cœur pendant très longtemps… et c’est l’une d’elles. Cela ne veut pas dire que ta vie est finie, mais elle est juste devenue un peu plus difficile.

À ce stade, ses larmes ont disparu. Je pouvais dire que ce que je disais était en train d’être perçu et qu’elle se réveillait.

Papa: Écoute, nous devons commencer à organiser des visites chez le médecin et entrer en contact avec Pape et ses parents. Mais laissons cette conversation pour le moment et reposons-nous. Allons.

Yande: Mais papa, et si je ne veux pas le garder?

Mon cœur se serra encore une fois. Cela va être un long parcours.

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s